birgisson-bergsveinn-bergsveinnbirgisson-sigfus-mar-peturssonBergsveinn BIRGISSON

img573

                                                      

                                               LA LETTRE A HELGA                                                         

Ce premier roman de Bergsveinn Birgisson a connu un grand succès dans les pays scandinaves et en Allemagne. Sa traduction en français témoigne d'une littérature islandaise en pleine effervescence

Le narrateur est en maison de retraite et décide d’écrire à Helga, la femme qu’il a follement aimé. Cette lettre qu’elle ne lira jamais puisqu’elle est décédée.

L’auteur nous entraine  dans la vie rude de  Bjarni éleveur de moutons en Islande, la vie y est dure  mais il aime sa terre, son environnement,  et de évoque son amour impossible pour Helga dont il aura une fille.

Tout lui rappelle Helga, la nature vallonnée, la toison douce des moutons, les rivières….

C’est un hymne à l’amour,

Un hymne à sa terre natale,  à laquelle il est viscéralement attaché.

Ce livre est brillant, criant de vie. Un chef d'œuvre.

En tentant d'expliquer ses choix (fidélité à sa femme, attachement à la ferme ancestrale, etc.), c'est toute sa vie qui lui revient en mémoire. Son authenticité est touchante et c'est avec humilité qu'il reconnaît ses faiblesses.

«Oui, je me suis dérobé quand l'occasion s'est finalement présentée. Tu vois, Helga, quel petit bonhomme je suis, maintenant que la coupe est vide et que la partie s'achève.»

« C’est comme si le penchant de l’homme n’était jamais pur, ni en harmonie avec le beau que la vie a essayé de lui inculquer. Encore heureux si l’on ne s’évertue pas carrément à mener sa vie à l’encontre du bien dont on a pourtant connaissance au fond de soi. Je ne veux pas dire que l’on se propose d’être un vrai salaud mais que l’on ne tente jamais vraiment le contraire. Or l’écart est grand entre les deux, et c’est dans cet écart que se loge l’existence de la plupart, elle y éclot, s’y épanouit et se fane ».

Tout en suivant la voie qu'il croyait la sienne, il n'a jamais cessé de penser à Helga. C'est là tout le drame de sa vie.

Cette lettre d'amour magnifiquement écrite se lit d'une traite pendant que défilent les paysages de l'Islande. C'est un hymne à la terre et aux valeurs d'autrefois, mais aussi une réflexion sur les sentiments et le sens de la vie.