img212

 

Ayant eu par hasard le livre de Marc Lavoine entre les mains, je décidais malgré une appréhension négative de la lire. J'ai été agréablement surpris, même s'il ne s'agit pas d'une grande oeuvre litterraire, le livre est plutôt bien écrit il ressemble à une biographie plutôt attachante.

Une famille des années 60 70 de gauche populaire, bercée par l'univers de Ferrat, Trenet, la lutte des classes très pregnante, les apéros, la poèsie, le sexe. La photographie d'une France qui n'existe plus, une catégorie sociale  disparue avec Gabin et les autres.

Marc Lavoine nous parle de lui, c'est évident. L'écriture est fluide, agréable, le sexe est présent mais sans vulgarité. Itinéraire d'une famille heureuse avec le bémol d'un père volage certes, mais avec atour d'un univers construit sur l'amour. Lulu ce père communiste ("...même si l'union de la gauche aurait toujours à se méfier du camarade socialiste qui,disait mon père est trop bourgeois pour être honnête"), qui travaille au PTT qui est à la CGT et ses vies conjugales simultanées puis successives. Marc aime son père, aime sa mère, et s'offre probablement un psychothérapie par l'écriture de ce livre ce qui n'est pas blâmable lorsque c'est bien fait.

Un curé noir

sur la neige blanche

c'est triste à voir

même un dimanche

Jacques Prévert