001069108

 

Un roman de Pierre LOTI que je viens de relire avec plaisir. Cette Bretagne du bout du monde et ses pêcheurs ayant la mer comme femme et leur femme comme maîtresse.

Les pêcheurs d’Islande partent la moitié de l’année pour une pêche fructueuse dans les mers du nord. Un voyage périlleux, parfois sans retour. Un travail qui se transmet de père en fils. Les femmes dévouées, seules, vivent dans l’attente et l’espérance.

« Il allait chaque année faire la grande pêche dangereuse dans ces régions froides où les été n’ont plus de nuits. »

Gaud est amoureuse de Yann ? ils ne s’avouent leur amour que tardivement. Il l’épousera avant son départ. « Quelle chose singulière et inattendue, ce grand garçon avec ses allures désinvoltes, son aspect terrible toujours traité chez lui en petit enfant et trouvant naturel ayant connu le monde, toutes les aventures, tous les dangers, et conservant pour ses parents, cette soumission respectueuse absolue. »

A sa mère : … « Soumis plus qu’un enfant pour les petites choses de la vie, il était depuis longtemps son maître pour les grandes, échappant à toute pression avec une indépendance tranquillement farouche. »

Un roman poétique, une ambiance dur, des destins cruels, une vie particulière que celle des pêcheurs d’Islande.

Pierre LOTI relate une histoire simple nous restituant un univers où la mer fait vivre à son rythme et à son humeur les hommes et les femmes unies à elle.

loti Pierre Loti