product_9782072695001_195x320

 

Un polar norvégien, décidément c’est un territoire qui inspire le roman noir. Jorn Lier Horst est un ancien policier (20 ans de service) qui écrit bien et sait capter l’attention du lecteur. L’histoire est originale.

William WISTING un policier consciencieux, se voit reprocher 17 ans plus tard d’avoir introduit des preuves pour faire condamner le suspect de l’époque, qui fut condamné à une lourde peine.

C’est ce suspect avec son avocat qui déclenche la procédure.

A partir de là, une nouvelle enquête commence, parallèlement une affaire similaire à lieu sur laquelle la fille de WISTING enquête en tant que journaliste. Deux affaires ayant manifestement un lien, sans temps mort, avec quand même un espace vie privé des protagonistes qui offrent un équilibre à l’histoire.

Prix 2018 du meilleur polar scandinave

images

JL HORST nous explique les ressorts de son roman :

"Les Chiens de chasse repose en grande partie sur un vécu personnel et peut-être plus particulièrement sur mon travail lors de la plus grande affaire d’extorsion de fonds qu’ait connue la Norvège où, à l’instar de William Wisting dans le roman, j’ai été convoqué par la police des polices et accusé d’avoir produit de fausses preuves. J’ai évidemment été blanchi, mais en tant qu’enquêteur de longue date, il va sans dire que ça fait une drôle d’impression de se retrouver en salle d’interrogatoire de l’autre côté de la table et de devoir répondre à des questions."